Biopesticides

Comprendre et utiliser des produits biologiques de lutte antiparasitaire commerciaux pour protéger les cultures des ennemisagricoles.

Sujets

Que sont les biopesticides?
Les biopesticides et leurs fonctions.

Types de biopesticides
Les trois types de biopesticides utilisés au Canada : les agents microbiens, les écomones et les produits non classiques.

Caractéristiques des biopesticides
De nombreux biopesticides posant de faibles risques pour l’écosystème environnant et les humains sont utilisés pour lutter contre un ravageur spécifique à une culture.

Produits prioritaires pour les biopesticides
Produits sélectionnés par les producteurs pour répondre aux besoins prioritaires en matière de lutte antiparasitaire des cultures.

Projets et soumissions de biopesticides
Projets agronomiques du Centre de lutte antiparasitaire visant à promouvoir l’utilisation de substances naturelles pour lutter contre les insectes, les mauvaises herbes et les maladies des plantes.

Catalogue des biopesticides
Dresse la liste des produits homologués pour la lutte contre les ravageurs agricoles dans les pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Que sont les biopesticides?

Les biopesticides sont des substances chimiques et des agents antiparasitaires issus de sources naturelles comme des bactéries, des champignons, des virus, des plantes, des animaux et des minéraux. Aussi appelés pesticides biologiques, ils peuvent offrir une solution de rechange aux produits chimiques de synthèse utilisés pour lutter contre les populations de ravageurs dans les champs cultivés et d’autres environnements de production. Les biopesticides peuvent être utilisés par toute personne à la recherche d’une autre approche antiparasitaire, comme les producteurs commerciaux de fleurs, de cultures spécialisées, de plantes ornementales ou les jardiniers amateurs. Comme les pesticides chimiques synthétiques, les biopesticides doivent être enregistrés par l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de Santé Canada avant de devenir disponible pour l’utilisation au Canada.

Les ravageurs regroupent les maladies, les insectes, les acariens et les mauvaises herbes qui endommagent les cultures et réduisent le rendement et la qualité des récoltes. Bon nombre de biopesticides sont plus écologiques que les pesticides de synthèse. Par exemple, de nombreux biopesticides ciblent un organisme nuisible spécifique et ont peu d’impacts négatifs sur l’écosystème environnant et la santé humaine.

Types de biopesticides

Au Canada, on reconnait trois types de produits comme étant des biopesticides: les produits microbiens, les sémiochimiques, et les produits non conventionnels.

Les produits microbiens sont des pesticides contenant des microorganismes vivants comme des bactéries, des champignons, des virus, des protozoaires, des algues, des mycoplasmes, des rickettsies, ou des organismes apparentés et des métabolites connexes (ou sous-produits). Ils sont utilisés pour la lutte contre les organismes nuisibles. Plusieurs agents microbiens ciblent des organismes spécifiques. Par exemple, le virus de la granulose du carpocapse de la pomme est un pesticide microbien que l’on pulvérise sur les pommiers; il n’infecte et ne tue que les larves du carpocapse de la pomme, l’un des ravageurs les plus importants des vergers. Consulter la Directive de l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) DIR2001-02.

Les sémiochimiques sont des messages chimiques produits par un organisme induisant une réponse comportementale chez des organismes de même espèce ou d’espèce différente. Les équivalents de synthèse de ces substances sont aussi considérés comme étant des biopesticides sémiochimiques. Les substances les plus couramment utilisées sont des phéromones sexuelles d’insectes qui sont employées dans des pièges de surveillance, des systèmes de leurre et de piège mortel ou pour la perturbation de l’accouplement d’un ravageur ciblé. Par exemple, la diffusion massive de phéromone de la tordeuse de la vigne réduit la capacité des mâles de localiser des femelles. On parvient ainsi à diminuer leur taux de reproduction et à maîtriser leurs populations. Voir la Directive PRO2002-02 de l’Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire.

Les produits non conventionnels sont des substances utilisées à diverses fins par le grand public, mais pouvant aussi servir de produits antiparasitaires. Ils posent généralement un faible risque pour les humains et l’environnement. Voici des exemples de produits non classiques : des ingrédients alimentaires ou des agents de conservation comme l’ail en poudre ou le sel de table; l’acide acétique dans le vinaigre; des extraits de plantes et des huiles comme l’huile minérale; des engrais et des suppléments favorisant la croissance des plantes comme les sels minéraux. Ainsi, on se sert du vinaigre pour éliminer certaines mauvaises herbes, et de l’huile minérale et du sucre en poudre pour lutter contre les acariens. Consulter la Directive d’homologation DIR2012-01 de l’ARLA.

Caractéristiques des biopesticides

Les biopesticides ont une action ciblée : Les biopesticides ciblent souvent une gamme très étroite d’ espèces cela signifie qu’en général ils tuent ou inhibent uniquement le ravageur qui s’attaque à la culture. Ils perturbent rarement les nombreux organismes avoisinants comme les insectes auxiliaires, les microbes, la végétation et la faune. En revanche,plusieurs pesticides chimiques usuels peuvent avoir une action qui ne se limite pas au ravageur ciblé et ils peuvent aussi avoir des effets sur l’écosystème environnant et les humains, ce qui exige la prise de précautions lors de leur manipulation afin d’atténuer ces impacts possibles.

Les biopesticides peuvent contribuer à prévenir le développement d’une résistance aux pesticides : Les ravageurs traités avec ces produits mettent en général plus de temps à développer une résistance, car les biopesticides ont souvent des modes d’action complexes. Le mode d’action fait référence à la manière dont le pesticide tue ou inhibe un ravageur ciblé. En revanche, le mode d’action de certains pesticides de synthèse est relativement simple et repose sur un seul gène; les ravageurs peuvent ainsi développer beaucoup plus facilement une résistance si ces composés sont utilisés à répétition.

Les biopesticides ont une courte durée de vie résiduelle : Après leur application, de nombreux biopesticides ne persistent pas longtemps dans l’environnement; ils se détériorent et se dégradent rapidement. En termes techniques, ils sont « non persistants » dans l’environnement, ont des risques moindres d’exposition et sont potentiellement moins dangereux pour les humains et l’environnement.

Courts délais de sécurité après traitement : La majorité des biopesticides ont de courts délais de sécurité. Après l’application de ces produits, les agriculteurs peuvent entrer immédiatement ou peu de temps après dans le champ ou la serre afin d’effectuer d’autres travaux (taille, irrigation, récolte, etc.), contrairement à de nombreux produits chimiques dont la persistance et la plus grande toxicité exigent d’attendre plus longtemps avant d’entrer sur les lieux.

Lutte intégrée : En général, les biopesticides donnent des résultats particulièrement bons lorsqu’ils sont utilisés dans des systèmes de lutte intégrée. Compte tenu de leur profil de plus faible toxicité, ils peuvent être utilisés en combinaison avec des agents de lutte biologique classiques comme des acariens prédateurs et des coccinelles. Étant donné qu’ils donnent souvent de meilleurs résultats en présence de faibles pressions des ravageurs, il convient de les utiliser en combinaison avec des activités de dépistage et de surveillance afin de détecter les problèmes d’infestation avant qu’ils soient impossibles à maîtriser. Aussi, les programmes de lutte intégrée combinant des biopesticides et des pesticides chimiques classiques en rotation peuvent réduire la dépendance aux produits chimiques uniques et retarder le développement de résistance dans les populations de ravageurs.

Veuillez communiquer avec le Centre de la lutte antiparasitaire pour de plus amples renseignements sur les activités liées aux biopesticides.

Date de modification: